Livres 2018

Librairie 2018

 

Adélie, mon amour

de Michel Izard

Adélie, mon amour

Janvier 1840. Après deux ans et demi de périple dans les mers du Sud, Jules Dumont d’Urville découvre la terre Adélie. Pour la première fois, des hommes foulent le sol de l’Antarctique et apportent la preuve qu’il s’agit d’un continent. Sur le pont de la corvette L’Astrolabe, dans le vent glacial, entouré d’icebergs, Dumont d’Urville pense à sa femme Adèle et, dans un geste romantique, choisit de donner son prénom à cette nouvelle terre, une des dernières encore inconnues de la planète.

 

Janvier 2017. Dans le sillage de cette histoire d’amour, le journaliste Michel Izard embarque sur le brise-glace L’Astrolabe qui prend la même route, arrive exactement au même endroit pour ravitailler la base française en Antarctique, la station Dumont-d’Urville, où se côtoient marins, boulangers, mécaniciens et chercheurs du bout du monde.

 

Adélie, mon amour : deux récits parallèles qui çà et là s’entrecroisent. L’exploit des voiliers de 1840 guidés par la seule intuition de leur capitaine et le voyage présent du navire polaire qui, 177 ans plus tard, demeure une expédition à l’assaut de la banquise.

 

Par Michel Izard

Date de parution : 15 mars 2018

Editeur : Michel Lafon

ISBN :  978-2749934686

Nb. de pages : 365 pages

Dimensions : 115,40 x 23,70 x 3,10 cm

Prix : 19.95 €

 

Community

d’Estelle Nollet

"Il y a des jobs auxquels on ne peut pas dire non."

Lorsque huit hommes et deux femmes s’installent sur la base scientifique de New Aberdeen, en plein océan austral, au milieu des otaries à fourrure, des albatros, des gorfous et des skuas, aucun d’entre eux ne s’attend à jouer les Robinson Crusoé du XXIè siècle. Mais dans cet écosystème coupé du monde, même les plus passionnés par l’observation des espèces rares dont l’îlot est le dernier repaire finiront par se concentrer sur leur propre survie. Qui résistera à l’aventure ? C’est tout l’enjeu de ce huis clos dramatique porté avec empathie par une écriture sans concession.

Reconnue dès son premier roman, On ne boit pas les rats kangourous, Estelle Nollet poursuit une œuvre tonique et singulière entre littérature de voyage et roman d’anticipation.

 

Par Estelle Nollet

Date de parution : 3 Janvier 2018

Editeur : Albin Michel

ISBN :  9782226402158

Nb. de pages : 272 pages

Dimensions : 14,5 cm  x 20,7 cm x 2,5 cm

Prix : 19€